AU DELA DES CIMES   29 DECEMBRE 2012

Samedi nous sommes partis à Verbier en compagnie d’airpassion pour une longue journée dans le ciel. La station était bondée de monde. Beaucoup de vacanciers profitent du soleil et des fêtes pour s’adonner aux sports d’hiver. Nous avons pris les remontées mécaniques jusqu’au sommet Atlas. Arrivés tout en haut, nous sommes descendu à pied jusqu’au point de décollage qui se trouvait 100 mètre plus bas sur une pente enneigée surplombant toute la station de Verbier. D’autres personnes sont déjà présentes sur le lieu pour voler. Certains s’adonnent même au speedflying en faisant de magnifiques figures. Avec cette splendide poudreuse et ce décor de carte postale, la journée commence dans une ambiance magnifique. Tout le groupe s’installe et chacun sort son matériel de vol. Les voiles s’alignent sur la neige prêtent à prendre leur envole. Comme nous sommes à plus de 2’700 mètres d’altitude et que le parcours de vol s’avère être long, impossible depuis le sommet de voir la zone d’atterrissage. 1’900 mètres de dénivellation nous attend. Seul le paysage et plusieurs points de repère, reconnus à l’avance, nous guiderons jusqu’au Chable. Un petit vent de face arrive justement au bon moment. Les premiers pilotes s’élancent dans la pente et décollent avec aisance. Radio prête, voile vérifiée et sellette attachée et je m’élance à mon tour. La voile se gonfle et monte très vite. Le vent est favorable.

Je m’approche du relief par la gauche. Les montagnes défilent sous mes pieds. Une sensation grisante et incroyable. Autour de moi, d’autres pilotes sillonne le ciel en tournant autour des cimes. Certains s’adonnent à de folles figures aériennes très impressionnantes. Arrivés au-dessus des pistes de Verbier, je peux à peine percevoir les skieurs tellement je me trouve haut par rapport à eux. Puis le relief devient beaucoup plus abrupte, jusqu’au début de la vallée. Les sapins recouvrent toute la montagne. Et me voilà encore plus haut. Au-dessus de la vallée je peux voir les innombrables chalets de Verbier et les routes qui serpentent la montagne. Je ne distingue pas encore la zone d’atterrissage. Je profite du vol en me promenant entre les deux versants montagneux se trouvant de chaque côté de la vallée. Malgré le froid, l’air porte bien et me permet de gagner en stabilité durant plus de 30 minutes. En me rapprochant du sol je peux, cette fois-ci, voir la manche à air et la zone d’atterrissage.

Nous avons effectué trois vols de ce type. Le dernier était le plus beau. Le soleil capricieux se couche déjà. Il disparait tout doucement derrière les montagnes en projetant ses rayons sur tout le relief alpin. Le paysage est grandiose. Quelques turbulences ont quand même été ressenties pour ce dernier vol. Le vent de montagne devient beaucoup plus fort et nous permet de flotter encore plus longtemps en l’air. L’atterrissage s’est très bien passé. Nous plions nos voiles et par la même occasion regardons les derniers pilotes locaux réaliser de magnifiques figures acrobatiques. Arrivé au parking, un groupe de parapentistes nous ont demandé si on n’avait pas vu leur copain dans un arbre. Ça faisait un moment qu’ils le cherchaient. Heureusement une équipe l’avait sortie de son mauvais pas. Plus de peur que de mal, malgré une ouverture d’urgence. Tout le monde est rentré avec le minibus. Il fait déjà nuit et l’air de la montagne nous a ressourcée pour fêter une nouvelle année dans un esprit d’aventure et de partage incroyable. A quand le prochain vol pour 2013 ?

© Published by Swiss Team Machine
SWISS MOUNTAIN PASSION
© 2013 Swiss Team Machine - Designed by M.Rudaz